Logois espagnols

Depuis plusieurs années, l’Université de Bordeaux a des liens privilégiés avec certaines universités espagnoles qui se sont concrétisés par la création en 1984 de l’Association des Universités de l’Europe du Sud (ARETHUSE), à l’initiative de l’Université de Bordeaux (Pierre Delfaud, IERSO) et l’Université de Cadiz (Antonio Narvaes). Des Rencontres annuelles sont organisées entre les universités adhérentes (françaises, espagnoles, italiennes) dont leur première finalité est de réunir, de mettre en contact, de favoriser les collaborations et les échanges entre les équipes universitaires qui s’interrogent sur l’économie et la société des régions méridionales européennes.
La participation à ces Rencontres ARETHUSE a permis de pérenniser des liens dans le domaine de la recherche avec des universités espagnoles, sensibilisées aux problématiques de l’intégration européenne et de la dynamique territoriale.

trait fin

arrow-304924_1280  Un rapprochement des formations de master

trait fin

 

Cette communauté d’intérêt et les relations d’échange existantes, ont incité l’Université de Bordeaux et certaines universités espagnoles à les étendre au niveau de l’enseignement. L’ancienneté du master de l’Université de Bordeaux (versus DESS) a constitué une base pour concevoir les masters des universités espagnoles partenaires dans le champ du développement territorial (économique, social, environnemental).

Pour les Universités d’Andalousie (Cadiz, Jaén, Huelva), ce partenariat a débuté avec la signature en 2003, d’un Accord de coopération avec l’Université de Bordeaux pour mener des recherches conjointes et mettre en place un cycle de formation supérieure en direction d’étudiantes et de professionnels (notamment cofinancé par le Fond Social Européen). Cette expérimentation s’est prolongée lors de la création du Master « Economia y Desarrollo Territorial » au sein des trois universités espagnoles, dont les objectifs et les domaines abordés se rapprochent de celui de l’Université de Bordeaux. Désirant renforcer et pérenniser ce partenariat d’enseignement, une convention de double diplôme a été signée en 2010 entre les universités protagonistes. Cette convention de co-diplomation, reconduite par accord tacite, fixe les conditions d’obtention du double diplôme, délivré aux étudiants faisant le dernier semestre de leur Master 2 en mobilité.

Master Andalousie

a

Pour l’Université de Castilla-La Mancha (Faculté d’Albacete), les liens préexistants entre les enseignants a débouché sur la signature en 2011, d’une convention de coopération en matière de recherche et d’enseignement entre cette université espagnole et l’Université de Bordeaux. Cette coopération fut menée dans le cadre du projet de recherche ACTER (Action territoriale et dynamique rurale), initié et porté par le laboratoire Gretha de l’Université de Bordeaux sur la période 2011-2013, et dans lequel des collègues universitaires et des acteurs territoriaux espagnols ont participé. La thématique de ce projet ACTER fut l’objet de l’organisation à Bordeaux de la rencontre annuelle d’ARETHUSE en 2011. Ce partenariat s’est poursuivi dans le cadre de la mise en place du Master « Crecimiento y Desarrollo Sostenible » de l’Université de Castilla-La Mancha, avec un module plus axé sur l’action territoriale. Ce partenariat d’enseignement se matérialise par une mobilité réciproque d’enseignants au sein des masters respectifs des deux universités, et une possibilité pour les étudiants d’effectuer le stage de master en Espagne et réciproquement. Ce partenariat doit être étoffé avec la signature d’une convention de coopération.

Master Albacete

Téléchargement de la maquette du Master :  Master_Economia y desarrollo sostenible (Albacete)

Dans les deux, ce partenariat institué se matérialise par des échanges réciproques en matière de mobilité enseignants, venant enrichir respectivement le contenu des enseignements ainsi que les domaines de recherche. 

a

trait fin

arrow-304924_1280  Une formation en co-diplomation avec les Universités d’Andalousie

trait fin

Le partenariat d’enseignement entre l’Université de Bordeaux et les trois Universités espagnoles (Cadiz, Jaén et Huelva) ouvre la possibilité de délivrance d’un double diplôme pour les étudiants de Master 2 effectuant le semestre 2 (enseignements et stage professionnel) en mobilité dans l’une des trois universités espagnoles (et réciproquement). Cette co-diplomation est une option ouverte aux étudiants inscrits dans ces masters respectifs, car elle suppose une certaine maitrise de la langue, et elle est soumise aux contraintes de recherche de stage au sein d’une collectivité territoriale ou autre organisme territorial. Ces contraintes conditionneront la sélection des candidatures lors de l’examen des dossiers en juin. L’avantage de cette co-diplomation est d’apporter une expérience étrangère reconnue et peut être un élément différenciateur lors de la recherche d’emploi.

icones_00273 Principes de la co-diplomation

Le Master 2 pro IDET se structure selon une option nationale et une option franco-espagnole.

  • Le semestre 1 est commun aux deux options (octobre-décembre) avec enseignements obligatoires et modalités communes d’évaluation (contrôle continu avec réalisation de travaux d’application et contrôle terminal) pour l’ensemble des étudiants.
  • Le semestre 2 est différencié selon l’option avec pour les étudiants inscrits dans l’option franco-espagnole, le contenu du semestre 2 du Master « Economia y Desarrollo Territorial » de l’Université d’accueil (Cadiz ou Jaén ou Huelva). Pour la délivrance du double diplôme, il y a assimilation des semestres qu’ils soient effectués à Bordeaux ou dans l’une des universités espagnoles, et respect de la réglementation en vigueur au sein de chaque université.

♦ Pour les étudiants français, il y a délivrance du double diplôme (master de l’Université de Bordeaux et master de l’un des universités espagnoles partenaires) si certaines conditions sont remplies :

  • inscription annuelle dans le Master 2 IDET de l’Université de Bordeaux (carte d’étudiant délivrée)
  • mobilité durant le semestre 2 dans l’une des universités espagnoles (Université d’accueil) avec obligation d’effectuer le stage professionnel en Espagne (selon les critères établis par cette Université d’accueil);
  • obtention du semestre 1 dans le Master de l’Université de Bordeaux et du semestre 2 dans le Master de l’Université d’accueil.

icones_00273  Organisation de la mobilité

  • Pour cette option franco-espagnole, le nombre de places est limité selon le niveau de maitrise de la langue et les possibilités d’accueil en stage.
  • Les étudiants en mobilité ne s’acquitteront des droits de scolarité que dans leur université d’origine. Ils bénéficieront d’une couverture sociale dans le deux pays mais où il est conseillé de s’informer au préalable de la démarche administrative à effectuer.
  • L’université d’accueil s’efforcera, dans la mesure du possible, d’aider les étudiants dans leur démarche administrative, dans leur recherche de logement et de stage.
  • Il est possible de candidater à une bourse à la mobilité pour les enseignements et pour le stage, notamment une bourse ERASMUS. L’attribution de cette bourse sera soumise à des conditions à respecter.

a

Des précisions concernant l’organisation cette co-diplomation et la réglementation en vigueur seront mises en ligne prochainement. Un guide est en cours d’élaboration et sera disponible avant le départ en mobilité.